6 juillet 2023

Premiers secours dans l’entreprise : les obligations de l’employeur

Temps de lecture 4 minutes

Obligation de l’employeur sur les premiers secours en entreprise

Dans toutes les entreprises, l’employeur est tenu d’organiser, après avis du médecin du travail, un dispositif permettant de prodiguer les soins d’urgence à ses salariés accidentés ou malades. En effet, il est responsable de la santé et de la sécurité de ses salariés sur leur lieu de travail.
Mais alors, quel matériel l’employeur doit mettre à disposition ? La formation au secourisme est-elle obligatoire ? Zoom sur les obligations de premiers secours dans l’entreprise.

Comment l’employeur doit-il organiser les premiers secours en entreprise ?

L’employeur se doit, dans le cadre de sa responsabilité générale en matière de sécurité et de protection de la santé des salariés, d’évaluer les risques professionnels présents au sein de l’entreprise. Il déterminera ainsi les mesures de prévention adaptées, notamment en termes de premiers secours, en lien avec le médecin du travail et les instances représentatives du personnel.

Ainsi, le dispositif de premiers secours doit comprendre :

  • La mise en place d’un protocole à suivre en cas d’urgence (évacuation en cas d’incendie, mesures nécessaires pour assurer les premiers secours aux accidentés et aux malades). Ce protocole est mis en place dans l’attente de l’arrivée des secours spécialisés ;
  • L’équipement des lieux de travail en matériel de premiers secours, adapté à la nature des risques. Celui-ci (extincteurs, trousse de secours, défibrillateur…) doit être facilement accessible et indiqué par des panneaux ;
  • Le contenu des trousses de premiers secours, défini par le médecin du travail, en fonction des risques identifiés dans l’entreprise ;
  • La présence d’au moins un salarié formé au secourisme, notamment au sauvetage secourisme du travail (SST), est obligatoire dans les ateliers où sont effectués des travaux dangereux. Il en est de même sur les chantiers mobilisant plus de 20 personnes pendant plus de quinze jours et impliquant la réalisation de travaux dangereux. S’il n’y a pas de SST dans l’entreprise, il est cependant nécessaire de désigner un salarié chargé de donner l’alerte en cas d’accident et de délivrer les premiers secours ;
  • Chaque salarié doit également suivre une formation à la sécurité afin de connaître la conduite à tenir en cas d’accident ou d’incident. La formation doit avoir lieu dans le mois qui suit l’embauche ou l’affectation à un nouveau poste du salarié. A répéter régulièrement.

Il est cependant recommandé, dans la pratique, de dépasser ces obligations réglementaires. Ceci afin de disposer dans chaque entreprise de personnels formés au SST. Le nombre doit être adapté et bien réparti, capable d’intervenir efficacement en cas d’accident.

La formation aux premiers secours en entreprise

Quels sont les dispositifs de formation aux premiers secours ?

Il existe plusieurs formations aux premiers secours. Parmi eux, on note :

  • La sensibilisation aux Gestes qui sauvent (GQS), focalisée sur les gestes essentiels en cas d’urgence. Chaque session dure environ 2h. Elle constitue pour les citoyens la première marche vers un parcours de citoyen-sauveteur qui s’étoffera tout au long de leurs vies.
  • Le PSC1 (Prévention et Secours Civiques de niveau 1), qui permet à toute personne d’acquérir les compétences nécessaires à l’exécution d’une action citoyenne d’assistance à personne en réalisant les gestes élémentaires de secours. Cette formation est d’une durée de 7h.


À noter : Toute personne désireuse de se former aux gestes qui sauvent peuvent réaliser ces deux premières formations. Elles ne correspondent cependant pas aux besoins d’une entreprise.

  • Le SST (Sauveteur Secouriste du Travail) quant à elle, est la formation permettant de disposer des connaissances nécessaires en termes de premiers secours en entreprise. Cette formation, qui dure 14h, intègre la connaissance des risques et les règles de prévention en entreprise, en abordant également l’aspect réglementaire. La formation SST a une durée de validité de 2 ans. Il est donc nécessaire de réaliser une session de formation « recyclage SST » tous les 2 ans. Cette dernière est d’une durée de 7h. C’est à l’employeur de prévoir une formation spécifique du SST par l’intermédiaire d’un organisme habilité.

Le SST, une formation essentielle

Tout d’abord, le salarié formé aux premiers secours doit être capable de prodiguer les premiers soins en cas d’urgence. Il doit aussi être en mesure d’alerter les pompiers ou le SAMU. Ce salarié doit également leur dresser un premier bilan de la situation. Tout salarié d’une entreprise, quel qu’il soit, doit être en mesure de contacter les secours en cas d’urgence. Cependant, seul le SST pourra prodiguer les premiers soins à une personne.
En conclusion, le SST est un réel atout pour l’entreprise. Il est capable de repérer les éventuels risques professionnels. Il peut aider l’employeur à rédiger et/ou enrichir le document unique d’évaluation des risques professionnels.

Solimut Mutuelle de France assure la santé et la protection des salariés en entreprise. Découvrez nos offres pour les professionnels et faites le choix Solimut !

Texte de référence

Nos dernières actualités

Entreprise

Convention collective Syntec: quels sont les avantages pour les employés ?

18 Déc 2023

Temps de lecture 4 minutes

Entreprise

Qu’est-ce qu’un contrat collectif obligatoire ?

14 Oct 2023

Temps de lecture 3 minutes

Entreprise

Premiers secours dans l’entreprise : les obligations de l’employeur

06 Juil 2023

Temps de lecture 4 minutes

Entreprise

LOI ANI : la loi de sécurisation de l’emploi

04 Déc 2022

Temps de lecture 13 minutes

icone coeur solimut

Restez informé de notre actualité !

Les données à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Solimut Mutuelle de France, conformément à la loi n°78-17 Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, et au règlement européen 2016/679 du 27 avril 2016.
Pour la réalisation de ce traitement, la Mutuelle pourra faire appel à un sous-traitant, lié par contrat, qui présentera les garanties suffisantes afin de répondre aux exigences de sécurité et de confidentialité des données,
ainsi qu'au respect des instructions de traitement définies par la mutuelle.
L’intégralité de la politique de protection des données personnelles mise en place par la Mutuelle peut être consultée à cette adresse. 

Une retraité parraine un proche
Heureuse de sa mutuelle
Adhérent mutuelle Solimut
Un senior ravi de sa mutuelle association
Une etudiante et sa mutuelle

N'attendez plus, rejoignez SOLIMUT MUTUELLE DE FRANCE !

La garantie de l’accès aux soins sans sélection, sans discrimination, sans exclusion quels que soient l'âge, l'état de santé ou le niveau de revenu.

logo coeur solimut 2

Si vous préférez nous joindre,

vous pouvez nous appeler au 0800 13 2000 (de 9h30 à 17h30 du lundi au vendredi)

* Nous vous rappelons que nos appels s’effectuent dans le respect de la loi n° 2021-402 du 8 avril 2021 et du décret n° 2022-34 du 17 janvier 2022 relatifs au démarchage téléphonique et nous vous informons qu’à défaut de consentement explicite de votre part, la Mutuelle ne sera pas en mesure de vous recontacter.

Les données à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Solimut Mutuelle de France, conformément à la loi n°78-17 Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, et au règlement européen 2016/679 du 27 avril 2016.
Pour la réalisation de ce traitement, la Mutuelle pourra faire appel à un sous-traitant, lié par contrat, qui présentera les garanties suffisantes afin de répondre aux exigences de sécurité et de confidentialité des données,
ainsi qu'au respect des instructions de traitement définies par la mutuelle.
L’intégralité de la politique de protection des données personnelles mise en place par la Mutuelle peut être consultée à cette adresse. 

Les données à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Solimut Mutuelle de France, conformément à la loi n°78-17 Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, et au règlement européen 2016/679 du 27 avril 2016.
Pour la réalisation de ce traitement, la Mutuelle pourra faire appel à un sous-traitant, lié par contrat, qui présentera les garanties suffisantes afin de répondre aux exigences de sécurité et de confidentialité des données,
ainsi qu'au respect des instructions de traitement définies par la mutuelle.
L’intégralité de la politique de protection des données personnelles mise en place par la Mutuelle peut être consultée à cette adresse.