Accueil > Solimag > Santé et bien-être > L'allaitement maternel
Infos santé

L'allaitement maternel

allaitement maternel
Infos santé
A l'occasion de la journée mondiale de l'allaitement maternel, Solimut Mutuelle de France, qui milite pour la santé et la prévention, vous informe sur cette pratique, vivement recommandée par l'OMS.
Publié le 27 juillet 2021

Les chiffres clés

  • En France, 56% des mères allaitent à la naissance, mais seulement 15% à 6 semaines,
  • 30% des sevrages avant 3 mois ne sont pas souhaités,
  • Ces allaitements avortés créent des frustrations dans 45% des cas et de la culpabilité dans 18% des cas,
  • Les mères arrêtent d'allaiter à cause de la reprise du travail dans 24% des cas ou le manque de lait dans 38% des cas.

Définition de l'allaitement maternel

L'allaitement est le nourrissage au sein des nouveau-nés et bébés. Cette production du lait est régulée par des hormones, principalement la prolactine qui crée un climat hormonal propice à la fabrication du lait. L’ocytocine fait travailler les muscles pour faire sortir le lait dans la bouche du bébé. La lactation est déclenchée par les tétées. En moyenne, une femme produit entre 750 et 800 ml de lait par jour.

L’Organisation Mondiale de la Santé recommande vivement l’allaitement au sein exclusif pendant les six premiers mois suivant la naissance. De six mois à deux ans, voire plus, l’allaitement doit être complété par des aliments solides tels que des fruits ou des légumes en purée. En outre :

  • l’allaitement au sein doit commencer dans l’heure suivant la naissance,
  • l’enfant doit être allaité «à la demande», aussi souvent qu’il le désire, nuit et jour,
  • les biberons ou les tétines sont à éviter.

L'allaitement, un choix éclairé

Les bienfaits

Durant les trois premiers jours de l'allaitement, le lait de femme, alors appelé colostrum ou « Or liquide » fournit au nouveau-né, dès ses premières heures de vie les anticorps de sa maman. Il tapisse son estomac ainsi que ses intestins et le protège des infections, qu'elles soient virales ou bactériennes. Le colostrum joue le rôle d'un véritable vaccin. Il est riche en antioxydants, en facteurs de croissance, vitamines, et acides aminés.

De substance épaisse et de couleur jaune – orangée, il est produit par la glande mammaire et a pour vocation de nourrir le nouveau-né dès sa naissance. Il sera remplacé progressivement par le lait maternel. Sa composition varie d'une mère à l'autre en fonction des besoins du nouveau-né. Il est notamment plus riche si le bébé est né prématurément.

Les complications et les solutions

L’allaitement peut parfois comporter certaines embûches. Cependant, comme chaque problème a sa solution, plusieurs conseils peuvent vous aider à vous redonner le goût d’allaiter votre petit, et ce, sans désagrément.

Certaines femmes peuvent être amenées à abandonner l’allaitement. Les raisons peuvent être multiples. Ci-dessous les plus fréquentes accompagnées de quelques conseils pour surmonter vos difficultés :

L'engorgement mammaire

Il s'agit d'une accumulation de lait dans la glande mammaire. Le sein produit plus de lait maternel que le bébé en boit. Cet engorgement rend la prise du sein plus difficile et peut favoriser la survenue des crevasses.
Les causes sont souvent liées à un nombre insuffisant de tétées ou lors d’un arrêt brutal ou le sevrage de l’enfant. La douleur peut également inciter la mère à moins donner le sein.
Les symptômes : Le sein peut s’engorger et gonfler. Il devient dur. Le mamelon est aplati, il se rétracte. La douleur ressentie varie en fonction du niveau d’engorgement.
Les  conseils :

  • Augmenter le nombre de tétées
  • Veiller à ce que bébé tête efficacement
  • La tension mammaire doit inciter à augmenter les tétées
  • Tirer votre lait ponctuellement
  • Eviter les soutiens – gorges qui compriment les seins
  • Pour détendre le sein avant la tétée, appliquer du chaud grâce à une serviette chaude, une bouillotte ou encore une douche.

L'engorgement diminue au bout de 24h et disparait progressivement en 48h.

Les crevasses

Ce sont des fissures qui apparaissent sur les mamelons et / ou l’aréole. Ce sont des déchirures dues à un mauvais étirement de la zone. Elles sont très douloureuses et peuvent saigner.
Les causes sont multiples. Elles sont dues fréquemment à une mauvaise position du bébé mais également à un mauvais réflexe de succion, un retrait brutal du sein en fin de tétée ou encore à un étirement de l’aréole.
Les symptômes : L’atteinte de la peau peut être plus ou moins avancée allant de légères lésions à de véritables plaies pouvant aller jusqu’au saignement. Elle peut être accompagnée de rougeur, d’un œdème, de cloques blanches ou jaunes voire d’un écoulement en cas d’infection bactérienne.
Les conseils : Il faudra vérifier la bonne position du bébé au sein ainsi que sa succion.
Le traitement : la prise en charge des crevasses se fait de deux manières. La première étant d’éliminer la cause de la crevasse puis d’aider le mamelon à cicatriser. S’il y a une infection bactérienne, un traitement antibiotique local ou par voie orale sera prescrit par votre médecin. Il existe aussi des médicaments homéopathiques traditionnellement utilisés à titre préventif contre les crevasses des mamelons au cours de l'allaitement.

En cas de doute, demandez conseil à des professionnels en allaitement comme par exemple votre sage-femme, voter conseillère en lactation.. ou encore votre médecin traitant.

Un point sur l'allaitement aujourd'hui

Selon une étude sur l’allaitement en France publiée le 2 juillet 2021 dans International Breastfeeding Journal  (Trends in breastfeeding practices and mothers’ experience in the French NutriNet-Santé cohort, Courtois F et al.) :  "La durée de l'allaitement maternel a augmenté au cours des dernières décennies, mais n'a pas atteint le seuil des recommandations de santé publique. Des cibles autres que les mères doivent être prises en compte pour l'éducation à l'allaitement, comme le partenaire et son environnement, afin d'augmenter les pratiques d'allaitement."

En fonction de la culture du pays, l’allaitement est pris en charge de manière différente. Dans les pays nordiques, les taux d’allaitement sont élevés au démarrage (Exemple : 99% en Finlande) et s’atténue au bout du 6 ème mois (Suède 72%). La politique de ces gouvernements favorise nettement ces chiffres : l’éducation, les médias, la législation des congés.

Que dit le code du travail en France ?

Le temps d’allaitement pendant le travail est prévu par le Code pour tout type d’entreprise et quel que soit l’effectif : « pendant une année à compter du jour de la naissance, les mères allaitant leurs enfants disposent à cet effet d’une heure par jour durant les heures de travail » (art. L. 224-2), « répartie en deux périodes de trente minutes, l’une pendant le travail du matin, l’autre pendant l’après-midi. L'heure d'allaitement est prise durant le temps de travail mais pour autant elle ne donnera pas lieu à rémunération car cette heure consacrée à votre enfant ne constitue pas du temps de travail effectif.

Certaines entreprises se dotent de solutions innovantes pour les mamans allaitantes en prenant en charge les frais d’envois de lait maternel de leurs employées dans le cadre de leurs politiques d’équilibre entre vie professionnelle et maternité par le biais de coursiers spécialisés.

En France, l’allongement du congé paternité à 28 jours à partir du 1 er juillet 2021 est une avancée sociale majeure. Cette mesure, mise en place par le Gouvernement, répond à deux enjeux :

  • permettre un meilleur développement des enfants, dans le cadre des mesures prises pour accompagner les parents lors des 1 000 premiers jours de l’enfant, Retrouvez plus d'information sur le site du gouvernement
  • instaurer plus d’égalité entre les femmes et les hommes.

Un réseau de professionnel de santé sont dédié à l’allaitement comme les sages-femmes, des conseillères en lactation. Vous trouverez toutes les informations dans les numéros utiles.

Informations utiles

Pour en savoir plus

https://info-allaitement.org
L'allaitement en 12 questions (e-sante.fr)
Culture de l’allaitement dans les pays Nordiques – Allaitement, bonheur et raison (wordpress.com)
https://lalecheleague.fr/sos-allaitement/
https://association-des-lactariums-de-france.fr/
AFCL (consultants-lactation.org)
https://www.medela.fr/allaitement/experience-de-maman/besoin-d-aide-allaitement
https://www.lllfrance.org/vous-informer/fonds-documentaire/feuillets-du-dr-newman/961-utiliser-un-dispositif-d-aide-a-la-lactation-dal

 

 

 

Noter l'article

(1 vote(s))

Commentaires

Besoin d’aide ?
Je m'appelle Lucie, je suis ici pour répondre à vos questions.

Me rappeler Questions/Réponses
Besoin d'aide