Accueil > Solimag > Solimut mutuelle actu > Certaines aides auditives remboursées intégralement
À la une

Certaines aides auditives remboursées intégralement

100% santé audition
À la une
Depuis le 1 er janvier, la prise en charge par la Sécurité sociale et les mutuelles des audioprothèses a évolué. Les assurés choisissant les appareils inclus dans le dispositif dit du « 100 % santé » sont entièrement remboursés. 
Publié le 15 février 2021

La réforme gouvernementale faussement appelée « 100% Santé » permet le remboursement intégral de certains soins dans les domaines de l‘optique, de l’audiologie et du dentaire. Cela signifie que, pour certaines dépenses de santé, vous n’avez plus de reste à charge.

Le dernier volet de cette réforme concerne l’audition.

Les aides auditives de classe I, qui relèvent de l’offre « 100 % santé », sont soumises à un prix limite de vente (le plafond est de 950 €) et sont entièrement remboursées (400 € par l’assurance maladie et 550 € par les complémentaires santé). Ces équipements devront comporter au moins 3 options parmi les suivantes : réducteur d’acouphènes, connectivité sans fil, réducteur de bruit du vent, synchronisation du son entre les 2 oreilles, directivité microphonique adaptative, bande passante élargie ≥ 6 000Hz, apprentissage de sonie, réducteur de réverbération. Ils sont proposés avec une période d’essai de 30 jours minimum avant achat et une garantie de 4 ans.

Les aides auditives de classe II, en dehors du « 100 % santé », sont des dispositifs à prix libre dans lequel les fonctionnalités des appareils ne permettent pas de garantir une absence de reste à charge. Toutefois, le reste à charge est modéré.

Pour bénéficier du remboursement d’un appareillage sur mesure, vous devez présenter une ordonnance à un audioprothésiste.

Attention, seuls les assurés ayant souscrit un contrat mutualiste dit « responsable » pourront bénéficier d’une prise en charge totale sur cette sélection d’équipements en Classe I. C’est le cas de la quasi-totalité des contrats proposés par Solimut Mutuelle de France.

Les autres, non-mutualistes n’y auront pas droit, avec pour conséquence l’exclusion des personnes les plus démunies qui ne peuvent pas s’offrir une complémentaire santé.

Noter l'article

(3 vote(s))

Commentaires

Besoin d’aide ?
Je m'appelle Lucie, je suis ici pour répondre à vos questions.

Me rappeler Questions/Réponses
Besoin d'aide