Accueil > Solimag > Santé et bien-être > Stop à la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive)
Infos santé

Stop à la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive)

maladie
Infos santé
La BPCO ou broncho-pneumopathie chronique obstructive – qu’on appelait auparavant “bronchite chronique“ - est une atteinte des voies respiratoires avec des conséquences irréversibles sur le poumon. Aujourd’hui en France, elle touche entre 5 et 10% des adultes de plus de 45 ans soit près de 3,5 millions de personnes. Il est temps d’agir ! C’est pourquoi la Mutualité française a lancé une expérimentation soutenue dans la région Rhône-Alpes par Solimut Mutuelle de France.
Publié le 2 mars 2014

Qu’est-ce que la BPCO ?

La BPCO est une maladie chronique pulmonaire engageant le pronostic vital. Elle se manifeste à ses débuts par une toux chronique avec des expectorations anormales (salive et mucus) et un essoufflement chronique, l’ensemble résultant d’une obstruction lente et progressive des voies respiratoires. Plus la maladie progresse, plus les poumons sont réduits dans leurs échanges respiratoires (oxygène et gaz carbonique), plus les activités physiques deviennent difficiles. La forme sévère de la BPCO nécessite une oxygénothérapie à domicile et une assistance respiratoire permanente.

En savoir plus
Vidéos explicatives pour comprendre l’apparition et l’évolution de la BPCO et le fonctionnement de nos poumons

Etes-vous un sujet à risque BPCO ?

Pour le savoir, rien de plus simple que de répondre aux cinq questions suivantes ! Mais si la fumée du tabac reste le premier coupable (tabagisme actif ou passif), d’autres facteurs sont aussi incriminés :

En savoir plus Sur l’asthme et la BPCO
Contacter l’Ecole de l’Asthme, partenaire de Solimut Mutuelle de France

La prévention de la BPCO

Actuellement, la BPCO n’est pas curable et selon les projections de l’OMS, le nombre total de décès par BPCO devrait augmenter de plus de 30 % dans les dix ans à venir. Au vu de tels résultats, la prévention et le dépistage sont primordiaux. Si la prévention est simple à comprendre (arrêt du tabac ou des sources de polluants, activités physiques, etc.), elle n’est pas forcément évidente dans sa mise en œuvre. Par ailleurs la détection, généralement effectuée par votre médecin traitant, peut aussi l’être par votre pharmacien, s’il fait partie de l’expérimentation (voir ci-dessous). Lancée en mars 2014 par la Mutualité Française sur plusieurs régions françaises, cette action vise à faciliter la détection des patients atteints de BPCO âgés de 40 à 70 ans. Solimut Mutuelle de France est partenaire de cette expérimentation dans les villes suivantes : Lyon, Grenoble, Echirolles, Chambéry, Roanne, Saint-Etienne et Saint-Chamond.

 

Effectuer la détection de la BPCO par son pharmacien

Les pharmaciens forment un des liens de proximité entre le patient et le médecin. Ils peuvent donc jouer un rôle fondamental dans la chaîne des premiers recours. Leurs missions (loi sur la réforme de l’hôpital du 21 juillet 2009) sont en effet appelées à évoluer à l’avenir vers le développement de prestations de premier recours, notamment la prévention, l’éducation pour la santé et le dépistage. Pour ces raisons, Solimut Mutuelle de France s’engage aux côtés de la Mutualité Française et en partenariat avec les représentants des pharmacies pour expérimenter la détection de la BPCO en officine dans la région Rhône-Alpes. L’ensemble des mutualistes n’a pas été oublié puisque le site Stop BPCO récapitule l’ensemble des actions de détection, de prévention et d’action. A consulter d’urgence pour toute personne qui souffre d’essoufflement, de toux chronique et d’expectorations anormales. 

En savoir plus sur le blog de Solimut Mutuelle de France

    Noter l'article

    (10 vote(s))

    Commentaires

    Besoin d’aide ?
    Je m'appelle Lucie, je suis ici pour répondre à vos questions.

    Me rappeler Questions/Réponses
    Besoin d'aide