L'accès aux soins pour tous

Le mouvement mutualiste s'appuie sur des valeurs fondamentales, solidarité, liberté et démocratie, pour garantir l'accès aux soins pour tous.

les mutuelles indispensablesRéduire les restes à charge
Pour que la santé soit un droit et non un luxe, les mutuelles agissent pour réduire les montants qui restent à la charge du malade. Cet engagement passe par la maîtrise des dépassements d’honoraires, c’est-à-dire les frais facturés par les médecins au-delà du tarif conventionné (secteur 1). Il conduit aussi les mutuelles à négocier avec les professionnels de santé qui fixent librement leurs tarifs comme les chirurgiens-dentistes et les opticiens. Exemple : Une économie de 50 € peut être réalisée en moyenne sur l'achat d'une paire de lunettes dans un réseau d'opticiens conventionnés par les mutuelles.

Généralisation du tiers payant
Le tiers payant dispense l’assuré social, sous certaines conditions, de faire l’avance de frais de santé. Ce sont les mutuelles qui ont développé le système de tiers payant dans les années 1950, initialement dans les pharmacies. Aujourd’hui, les mutuelles sont partie prenante de la généralisation du tiers payant à tous   les assurés.             

Voir la vidéo de la Mutualité Française

La prévention
6.500 actions de prévention et de promotion de la santé sont réalisées chaque année par les mutuelles, partout en France. En particulier pour maintenir l'autonomie des personnes, prévenir les maladies chroniques et améliorer la santé des jeunes.

Les garanties
La mission d’une mutuelle est de garantir à ses adhérents l’accès à une protection sociale complémentaire de qualité. Pour protéger ses adhérents et leur famille, une mutuelle propose des garanties adaptées à leurs besoins en :

  • En santé, les garanties permettent d’être remboursé, partiellement ou totalement, du ticket modérateur, c’est-à-dire des frais qui ne sont pas pris en charge par l’assurance maladie obligatoire. Les garanties qui lient l’adhérent à sa mutuelle couvrent la plupart des frais médicaux, dont l'optique, le dentaire ou les frais d’hospitalisation.

Voir l'offre santé de Solimut Mutuelle de France

  • Les mutuelles développent aussi une offre de prévoyance et retraite, afin de couvrir l’ensemble des besoins de protection sociale complémentaire et se prémunir des risques de la vie : incapacité temporaire de travail, invalidité, décès, dépendance, épargne-retraite.

Voir l'offre prévoyance de Solimut Mutuelle de France

Voir l'offre retraite de Solimut Mutuelle de France

Généralisation de la complémentaire santé
Depuis le 1 er janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé doivent proposer une complémentaire santé pour leurs salariés, dont la moitié du financement est assurée par l’employeur.
Objectif : favoriser l'accès aux soins pour tous les salariés. Ce sont les accords de branche ou d’entreprise qui en définissent les modalités. En l’absence d’accord, il revient à chaque employeur de mettre en place une complémentaire santé d'entreprise au moins égale à la couverture minimale obligatoire définie par décret.

Voir l'offre de Solimut Mutuelle de France pour les entreprises

La CMU complémentaire et l’aide pour une complémentaire santé pour favoriser l’accès aux soins de tous
La couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) donne droit à une complémentaire santé gratuite, c'est-à-dire sans paiement de cotisation. Elle est réservée aux personnes à faibles revenus. Elle permet d’accéder aux médecins ou à l’hôpital sans reste à charge et sans avance de frais. La CMU-C est accordée pour un an sous conditions de ressources : l’ensemble des ressources du foyer des 12 mois précédant la demande est pris en compte et ne doit pas dépasser un plafond.
Qui peut en bénéficier ? Les allocataires du RSA (revenu de solidarité active), de certains minima sociaux et les personnes résidant depuis plus de trois mois en France, en situation régulière, et dont les ressources ne sont pas supérieures au plafond maximal prévu.

Pour en savoir plus :
http://www.cmu.fr/cmu-complementaire.php
Connaissez-vous l'Aide pour une complémentaire santé (ACS) ?

L’aide pour une complémentaire santé (ACS) donne droit à une déduction partielle ou totale sur la cotisation auprès d’un organisme de protection complémentaire pour un contrat en cours ou un contrat nouvellement choisi. Elle est réservée aux personnes dont les ressources sont légèrement supérieures au plafond d’attribution de la CMU-C. Elle permet également de bénéficier d'une dispense d'avance des frais chez le médecin pour la part des dépenses prises en charge par l’assurance maladie, à condition de respecter le parcours de soins coordonnés, et de bénéficier des tarifs médicaux sans dépassement d'honoraires dans le cadre d'un parcours de soins coordonnés, quel que soit le médecin, même s'il pratique des honoraires libres (professionnels en "secteur 2" ), sauf en cas d'exigences particulières de votre part (visite en dehors des heures habituelles de consultation, visite à domicile non justifiée...).

Voir l'offre Accès santé réservées aux bénéficiaires de l'ACS

Source : Mutualité Française

Besoin d’aide ?
Je m'appelle Lucie, je suis ici pour répondre à vos questions.

Me rappeler Questions/Réponses
Besoin d'aide