Accueil > Solimag > Santé et bien-être > Mars bleu : le mois de prévention du cancer colorectal
Infos santé

Mars bleu : le mois de prévention du cancer colorectal

cancer-mars-colon-solimut
Infos santé
On ne le répètera jamais assez, le dépistage est primordial. Détectés tôt, 90% des cancers colorectaux peuvent être évités. Solimut Mutuelle de France, mutuelle engagée, s'associe à Mars Bleu, mois de prévention et de sensibilisation du cancer colorectal. Bien informé, vous êtes acteur de votre santé.
Publié le 1 mars 2022

Qu’est-ce que le cancer colorectal ?

Le cancer colorectal est une pathologie touchant, comme son nom l'indique, le côlon (partie moyenne du gros intestin entre le caecum et le rectum) ou le rectum (dernière partie du gros intestin).

 

Les chiffres clés

•  Le cancer le plus meurtrier, après celui du poumon … 2ème cause de décès chez l’homme et 3ème cause chez la femme.
•  L’un des cancers les plus fréquents : 3ème rang chez l’homme après le cancer de la prostate et celui du poumon et 2ème rang chez la femme après le cancer du sein et avant celui du poumon.
•  43 000 personnes touchées par an.
•  Il touche plutôt les plus de 50 ans, hommes et femmes confondus 10 à 15 % ont des antécédents familiaux.
•  Dépisté tôt, il se guérit 9 fois sur 10.

Les symptômes

Le cancer colorectal se développe très souvent de façon silencieuse, sans provoquer de symptôme alarmant. Cependant, certains signes peuvent mettre la puce à l’oreille et conduire à consulter son médecin traitant :

•    Des troubles du transit intestinal, avec une constipation soudaine ou qui s’aggrave, une diarrhée qui se prolonge ou une alternance de diarrhée et de constipation. 
•    Du sang visible dans les selles, souvent assimilé à des hémorroïdes. 
•    Une baisse des globules rouges du sang, appelée une anémie.
•    Des douleurs abdominales à type de coliques, évoluant par crises de 2 ou 3 jours, qui peuvent être accompagnées de gargouillements abdominaux.
•    Une perte de poids inexpliquée.
•    Une petite fièvre persistante.

De plus, lorsque la tumeur se développe des complications peuvent survenir nécessitant une intervention médicale d’urgence :
•    L’occlusion intestinale, lorsque la tumeur bouche complètement le côlon, empêchant le passage des selles et des gaz.
•    La péritonite, qui est une infection grave de la membrane qui entoure tous les organes de l’abdomen.

Si vous ou l’un de vos proches présentez des symptômes, consultez immédiatement un médecin.

Les facteurs de risque

Aujourd’hui, les causes d’apparition du cancer colorectal ne sont pas précisément connues mais certains facteurs de risque ont été identifiés comme favorisant le risque de survenue du cancer colorectal :

L’âge : plus de 90% des cancers colorectaux se manifestent  après  50 ans,
Un antécédent familial ou une prédisposition héréditaire au cancer colorectal
Un antécédent d’autres types de cancer comme les lymphomes, le cancer du testicule ou le cancer de l’endomètre
Un antécédent de maladie inflammatoire de l’intestin comme la rectocolite ulcéro-hemorragique ou la maladie de Crohn

D’autres facteurs de risque, plutôt liés au mode de vie, ont pu également être rapportés comme :
1.    Une consommation excessive de viande rouge (bœuf, agneau ou porc) ou de viande transformée (hotdogs et certaines charcuteries), c’est-à-dire au-delà de 500 g de viande rouge par semaine
2.    Une faible consommation de fibres alimentaires
3.    Un surpoids
4.    Un manque d’exercice physique
5.    Une consommation d’alcool 
6.    Le tabagisme
7.    Le diabète de type 2 qui augmente le risque de développer une tumeur dans le gros intestin.

Les préconisations

Des études ont démontré que la consommation régulière de fibres (légumes, fruits, céréales et notamment les céréales complètes) et la pratique d’une activité physique régulière ont un rôle protecteur.

En parler c’est bien, prévenir c’est encore mieux : Dépistons-nous !

Le cancer colorectal peut être découvert à un stade précoce grâce à un dépistage par recherche de sang occulte dans les selles.

Un programme de dépistage organisé est proposé en France à toutes les personnes âgées de 50 à 74 ans. Les personnes dépistées positives sont invitées à réaliser une coloscopie afin de détecter la présence éventuelle de lésions précancéreuses ou de cancer.

Comment ça se passe ?... Tout simplement et sans douleur !
 

 

Seulement 29% de la population a réalisé un test de dépistage du cancer colorectal en 2019-2020, un chiffre en baisse constante depuis plusieurs années.
Alors mobilisons-nous, renversons la tendance, dépistons-nous !

Solimut, acteur de santé et de prévention, a un rôle d’alerte pour encourager au dépistage, parlons-en ! … et montrons l’exemple en participant nous-mêmes au dépistage !

Les actions Solimut Mutuelle de France.

Durant tout le mois de mars, Solimut Mutuelle de France participe à des initiatives, course à pied, marche nordique, atelier de sensibilisation... pour soutenir cette juste cause. Pour découvrir les évènements, c'est ici.

Noter l'article

(5 vote(s))

Commentaires

Besoin d’aide ?
Je m'appelle Lucie, je suis ici pour répondre à vos questions.

Me rappeler Questions/Réponses
Besoin d'aide