Accueil > Solimag > Santé et bien-être > Bien lire une ordonnance
Dents

Bien lire une ordonnance

Dents
Il n'est pas toujours facile de décrypter une ordonnance dentaire et ses différentes abréviations... Il faut déjà connaître tous les soins existants ! Une première étape qui peut vous permettre de poser des questions à votre dentiste sur quels sont les soins ou les matériaux les plus appropriés pour vous, mais aussi de mieux comprendre le coût de ces prestations.
Publié le 1 octobre 2010

Préambule

La Sécurité Sociale distingue deux catégories de soins.
SC : Soins Conservateurs
SPR : Soins Prothèses
Ces abréviations seront utilisées dans l'article ci-dessous.

Soins courants

© michaeljung | Fotolia.com

Traitements radiculaires ou dévitalisation

Lorsque le nerf de la dent est atteint, il faut l'enlever. Le traitement radiculaire, plus connu sous le terme de dévitalisation, consiste en l'éviction du contenu pulpaire, la mise en forme et le remplissage du ou des canaux radiculaires afin d'éviter toute infection future.
Le prix va dépendre du nombre de canaux à obturer ainsi que des types de dents à dévitaliser (incisive, canine, prémolaire ou molaire)
Il faut y ajouter les radios avant, pendant et après le traitement.
La Sécurité Sociale rembourse 70 % du tarif hors convention.

Obturations ou plombages

Les obturations dentaires permettent de réparer les lésions créées par la carie ou de redonner à la dent forme et fonction en cas de délabrement plus important ou de fractures.
Il existe plusieurs matériaux d'obturation dentaire. Sont-ils sûrs ? Assurent-ils tous la bonne santé des dents ?

Réponses aux questions.

  • Amalgames

C'est un alliage généralement composé d'argent, d'étain, de cuivre associé à du mercure. Utilisé depuis 150 ans dans le traitement des caries en raison de sa solidité, il suscite depuis quelques temps des inquiétudes dues à la présence de mercure. Cependant une fois posé, cet alliage libère d'infimes quantités de mercure, bien inférieures à celles contenues dans certains aliments comme le poisson. Les patients sont particulièrement exposés au mercure lors de la pose, du retrait des plombages ou de leur détérioration. Par ailleurs, comme leur couleur est différente de celle des dents, ils offrent un rendu moins esthétique que d'autres matériaux d'obturation.

  • Composites, ciments ou mastics

Les composites ont de nombreux composants dont une base de résine et des particules de céramique. Plus récents, plus esthétiques, ils offrent cependant une moins bonne résistance à l'abrasion, de même qu'une étanchéité moindre comparée à l'amalgame. Certaines résines peuvent entraîner des réactions allergiques chez certains patients. Cependant bien qu'utilisés depuis plus de 30 ans, peu d'indications d'effets néfastes sur la santé ont été notées suite à leur emploi.

  • Inlays Onlays

Ce sont des pièces prothétiques en métal précieux ou en céramique qui reconstituent la partie coronaire d'une dent vivante. Moulées au sein de laboratoires de prothèse, leur travail autorise le dépassement d'honoraires.
Remboursement de la Sécurité Sociale (SC 17) : 40,97 €.
Coût estimatif : entre 200 et 700 €

Prothèses

Différents types de prothèse existants :

Inlay core

Lorsqu'une dent est trop abîmée (suite à un choc ou une carie trop importante), la couronne ne peut être envisagée qu'après la pose d'un inlay-core. Constitué d'un ou plusieurs tenons, il prend appui dans la racine des dents délabrées et peut ainsi recevoir sur sa partie supérieure la couronne dentaire. Cette pièce prothétique est composée en métal précieux ou non précieux.
Remboursement de la Sécurité Sociale SC 57 ou SC 67 : (137,37 à 161,47 €)
Coût estimatif : entre 137,37 € et 300 € (sans compter le prix du métal utilisé)

Couronnes

© O.K. l Fotolia.comLa dent fragilisée, le plus souvent dévitalisée, peut après préparation recevoir une couronne créée sur mesure.
Remboursement de la Sécurité Sociale : SPR 50 (107,50 €)

Différents types de couronnes sont pratiqués :

  • Couronnes coulées (CC) : Elles sont composées soit en chrome cobalt, soit en alliage précieux ou semi-précieux. Dans ce dernier cas, les propriétés mécaniques, de même que la biocompatibilité, sont meilleures.Coût estimatif : entre 220 et 500 € (y compris le prix du métal)

  • Couronnes à incrustation vestibulaire (CIVC) : La structure interne de la couronne est en métal tandis que la face externe est en céramique. Coût estimatif : entre 400 et 700 € (y compris le prix du métal)

  • Couronnes Céramo-Métallique (CCM) : C'est la couronne la plus utilisée. Il s'agit d'une armature en métal (précieux ou semi-précieux) recouverte de céramique.Coût estimatif : entre 500 et 1 200 € (y compris le prix du métal)

  • Couronnes Céramo-Céramique (CCC) : L'armature est en céramique hautement résistante recouverte de céramique. Au-delà de son aspect plus esthétique (translucidité de la dent plus naturelle), elle gagne aussi en biocompatibilité. Coût estimatif : entre 600 et 1 500 € (y compris le prix du métal)

Bridges

Cette technique permet de remplacer d'une à quatre dents absentes en prenant appui sur une ou plusieurs dents adjacentes. Ces dents dites alors dents "piliers" sont reliées par un ou plusieurs éléments intermédiaires (appelés inters). Les dents absentes seront couronnées. Elles seront remplacées par des inters de bridges soudés aux couronnes.
Le coût des inters est sensiblement le même que celui des couronnes.
Remboursement de la Sécurité Sociale :
Chaque pilier (ou dent support de bridge) : SPR 50 (107,50 €)

Inter de SPR 30 à 35 (64,50 €)
NB : Les bridges collés sont constitués d'ailettes collées sur les dents, supports non prises en charges par la SS. Seules les dents remplacées (inters) sont prises en charge comme des prothèses amovibles (SPR30 pour 1 à 3 dents).

Prothèse amovible résine (PPA)

Les dents artificielles sont accrochées sur une base en résine. Ce type de prothèse constitué d'un faux palais et d'une fausse gencive comporte des crochets ou attachements servant à fixer l'appareil sur les dents restantes.
Remboursement de la Sécurité Sociale : SPR 30 à SPR 85 (64,50 à 174,86 €)
Coût estimatif : entre 300 et 2 000 € (en fonction du nombre de dents remplacées)

Prothèse amovibles satellite

La prothèse amovible dite châssis métallique ou stellite est plus légère que la précédente et moins encombrante.
Remboursement de la Sécurité Sociale : SPR 30 à 85 (64,50 à 174,86 €) avec un supplément ou plaque métal (SPR 60 : 129 €)
Coût estimatif : entre 700 et 2 400 €

Implants

Un implant est une sorte de vis en titane ou en zircone que l'on fixe dans l'os. Il permet de remplacer la dent de façon très naturelle ou de stabiliser une prothèse complète.
Les avantages d'un implant sont les suivants :

  • la dent pilier ne risque pas de délabrer comme lors d'un bridge classique ;
  • l'implant permet de supporter la prothèse sans problème.

Pas de prise en charge pas la Sécurité Sociale
Coût estimatif entre 500 et 1500 €

Autres soins couramment pratiqués

Orthodontie

L'orthodontie consiste à appliquer une force sur les dents pour les déplacer et les repositionner afin d'obtenir un équilibre dentaire harmonieux. Le rôle est essentiellement préventif, esthétique et fonctionnel.
Plusieurs traitements :

  • systèmes amovibles pour des corrections simples ;
  • systèmes fixes ou multibagues : brackets collés sur les dents soit en métal, soit en céramique.

Les prix :
Enfant âgé de moins de 16 ans : le remboursement de la Sécurité Sociale est de 193,50 € par semestre avec un maximum six semestres.
Coût estimatif : de 400 à 1 500 € par semestre
Adultes : HN (Hors Nomenclature) soit non remboursé par la Sécurité Sociale.
Coût estimatif : de 1 200 € (contention) à 7 500 € (pour un traitement complet)

 

Blanchiments

© Kurhan l Fotolia.comCe procédé vise à éclaircir les colorations de l'email et de la dentine en utilisant un gel à base de peroxyde de carbamide ou de peroxyde d'hydrogène. Il est appliqué sur les dents de deux façons :

  • soit avec une gouttière portée une à deux heures par jour pendant quinze jours ;
  • soit au cabinet avec des solutions plus concentrées, accélérées par une source lumineuse.

Des retouches sont nécessaires après le traitement (6, 12 à 18 mois après).
Ce traitement est contre indiqué chez la femme enceinte et l'enfant de moins de 16 ans.
Coût estimatif : entre 300 à 1000 € . Aucune prise en charge par la Sécurité Sociale.

Solimut Mutuelle de France : à vos côtés !

Face aux remboursements très minimes de la Sécurité sociale, la Solimut Mutuelle de France a mis en place, dans certaines de ses garanties, des forfaits très étudiés pour le dentaire.
Par ailleurs, le Réseau Santé Mutualiste offre des avantages très spécifiques réservés aux adhérents de la Solimut Mutuelle de France.

Renseignez-vous au numéro ci-dessous.

Contactez notre Espace Conseil en Direct au 0800 13 2000 (n° vert : appel gratuit depuis un poste fixe)

En savoir plus

Tarifs dentaires Sécurité Sociale

Conseils de prévention destinés aux enfants

L'examen bucco-dentaire M'T dents destiné aux enfants de 6 ans, 9 ans, 12 ans, 15 ans ou 18 ans

Quelques conseils pour les 9-12 ans dans le cadre de la campagne M'T Dents !

Occlusion dentaire

Santé et soins dentaires : les fondamentaux à savoir

Noter l'article

(21 vote(s))

Commentaires

Besoin d’aide ?
Je m'appelle Lucie, je suis ici pour répondre à vos questions.

Me rappeler Questions/Réponses
Besoin d'aide