Accueil > Solimag > Santé et bien-être > Les troubles auditifs : tous concernés
Prévention et bien être

Les troubles auditifs : tous concernés

audition-perte-surdite-jeune-senior
Prévention et bien être
En hausse depuis plusieurs années, la perte progressive de l’audition est un problème de santé parfois négligé, qui peut être source d’isolement social. Solimut Mutuelle de France, mutuelle engagée au quotidien pour la santé et le bien-être de ses adhérents, vous informe sur ce sujet de santé publique et vous propose de nombreux dépistages gratuits tout au long de l’année, sur l’ensemble de son territoire.
Publié le 2 août 2022

Définition 

La perte d'acuité auditive, aussi appelée hypoacousie ou surdité, est la diminution de la capacité à percevoir les sons. On parle aussi de baisse de l'audition. En l'absence de prise en charge, elle peut être gênante dans la vie de tous les jours.

Qui est concerné par la perte d’audition ?

Les jeunes, fortement impactés 

Selon une récente étude datant de mars 2020, 64 % des 15-17 ans ont rencontrés des difficultés à suivre les cours à cause du bruit en classe, 56 % des adolescents ont eu des acouphènes et 29 % des 15-17 ans avouent utiliser un volume sonore élevé et 46 % s’endorment le casque sur les oreilles. Source : JNA-Ifop 2018 – « Acouphènes et hyperacousie : quelles réalités ? »
Les jeunes négligent l’importance d’une bonne audition.  6 jeunes sur 10 ont déjà eu des bourdonnements dans les oreilles ou autres problèmes auditifs suite à un concert.
Toutefois il est important de mentionner qu’il existe plusieurs formes de surdité :

•    Les surdités de transmission : elles empêchent le son de passer de l’oreille externe à l’oreille interne. Cela peut être dû à une malformation congénitale, des otites à répétitions, des bouchons de cérumen qui obstruent le conduit auditif, ou encore une dégénérescence des osselets de l’oreille moyenne…

•    Les surdités de perception : elles sont liées à un trouble de l’oreille interne dû à des infections virales, des nuisances sonores ou un traumatisme crânien.

•    Les surdités mixtes :  pour ce type de surdité, l’appareillage auditif est souvent la solution la plus efficace.

Limiter une perte d’acuité auditive chez les jeunes

•    Éviter d’utiliser un coton-tige, il favorise la formation d’un bouchon de cérumen.
•   Nettoyer les oreilles avec des produits adaptés. Eviter l'exposition prolongée au bruit, l’intensité et la durée d’exposition sont la cause d’une aggravation de la surdité. Pour remédier à ce problème, utilisez des protections antibruit, comme des bouchons d’oreilles.
•   Si utilisation d’écouteurs il est important de régler à la moitié du volume maximum. Enfin privilégier les casques et limiter la durée d’écoute.
•    En discothèque il est préférable de s’éloigner des enceintes et faire des pauses toutes les deux heures. 

La perte auditive chez les seniors 

La déficience auditive concerne actuellement près de 7 millions de français, dont 80% de senior. La baisse d’audition apparaît avec l’âge, c’est un phénomène normal. Les personnes de plus de 50 ans sont les plus à risque, notamment du fait de l’évolution naturelle de la presbyacousie.
En lien avec le vieillissement, la presbyacousie est un processus physiologique habituel. Il s’agit de l’usure progressive des cellules auditives. Au commencement, l’atteinte est insidieuse, la perte d’audition est à peine perceptible, car des phénomènes de compensation se mettent en place et le senior ne se rend pas aussitôt compte qu’il entend mal.
Par la suite, des difficultés à entendre les conversations dans les lieux bruyants sont quotidiennes et cela demande fréquemment de répéter, monter le son de la télévision etc.
Certaines personnes âgées sont victimes d'hyperacousie, une extrême sensibilité au bruit. Les spécialistes appellent “acouphène” un trouble auditif qui émet des bourdonnements de parasites dans l'oreille de la personne atteinte.  65 % des plus de 65 ans sont concernés par une perte d’audition (source Inserm)

Comment se faire dépister pour prévenir la perte d’audition ? 

L’audiogramme : un test indispensable au moindre doute

Dès l’apparition du moindre symptôme de gêne auditive, il est primordial de prendre rendez-vous auprès d’un spécialiste de l’audition afin d’effectuer un dépistage auditif. 
Un audiogramme tonal permet de faire écouter des sons graves et aigus de différentes intensités pour identifier les fréquences touchées et évaluer la sévérité de l’atteinte.
Dans un deuxième temps, un audiogramme vocal est recommandé. Ce dernier permet de faire écouter des mots simples et ainsi évaluer la capacité de compréhension de la parole dans des environnements sonores variables. Ce test est important car c’est souvent la compréhension en milieu bruyant qui pose le plus de problèmes aux personnes qui souffrent d’une perte d’audition.

Le bilan ORL 

Lorsque les premiers symptômes de gêne auditive apparaissent, il est vivement conseillé de prendre rapidement rendez-vous avec un médecin ORL pour un bilan complet. Le médecin examinera les conduits auditifs pour voir si la perte d’audition n’est pas due à un bouchon de cérumen. 
Si ce n’est pas le cas, il faudra déterminer grâce à une série de questions, quelle est la cause de la perte auditive. Dans un second temps, des tests d’audition, permettent d’évaluer avec précision la perte d’audition et poser ainsi un diagnostic définitif. En fonction de la gêne ou la perte auditive, l’ORL peut prescrire le port d’aides auditives.

L’audioprothésiste est à votre écoute

En collaboration avec l’ORL, l’audioprothésiste aide à retrouver une audition au plus près de la « normale ». 
Dans un premier temps une évaluation des besoins se fait par la réalisation de plusieurs tests auditifs complémentaires. Ces derniers aideront à déterminer le type d’appareillage auditif nécessaire, (puissance, confort recherché, esthétique, prix).
Dans un deuxième temps, une fois le type d’appareillage défini, un moulage des conduits auditifs est effectué afin de proposer une solution sur-mesure garantissant un meilleur confort et de meilleurs résultats.
Dans un troisième temps, l’audioprothésiste procède au réglage des aides auditives et explique comment les manipuler.
Depuis le 1er janvier 2021, le dispositif du reste à charge zéro (RAC 0) a été instauré. Les adhérents mutualistes, en contrats groupes comme en contrats individuels, bénéficient de nouveaux droits. Ce dispositif permet le remboursement intégral en l’audiologie « Reste à charge 0 » en optique, audition et dentaire : c’est parti ! | SOLIMUT (solimut-mutuelle.fr)

Vous souhaitez tester votre audition ?

Les troubles de l’audition sont irréversibles, d’où l’importance de la prévention et du dépistage. 
Solimut Mutuelle de France vous propose des dépistages gratuits tout au long de l’année, sur l’ensemble de son territoire. 
Le dépistage est réalisé en partenariat avec l’enseigne Ecouter Voir. Sur simple rendez-vous, vous êtes reçu en magasin par un professionnel de santé qui, par la tenue des tests, pourra vous rassurer sur votre bonne audition ou vous orienter vers un spécialiste de l’audition.

Tous nos dépistages sont publiés dans l’agenda Solimag. Pour savoir s’il y en a un près de chez vous, nous vous invitons à consulter notre agenda régulièrement. Pou y accéder, c'est ici.


 
Dépistage Solimut Mutuelle de France dans un magasin Ecouter Voir 

 

Noter l'article

(0 vote(s))

Commentaires

Besoin d’aide ?
Je m'appelle Lucie, je suis ici pour répondre à vos questions.

Me rappeler Questions/Réponses
Besoin d'aide