Accueil > Solimag > Solimut mutuelle actu > Quel avenir pour notre système de santé? Venez échanger avec nous !
À la une

Quel avenir pour notre système de santé? Venez échanger avec nous !

À la une
Alors que notre système de santé solidaire est une nouvelle fois menacée par des décisions gouvernementales qui vont encore fragiliser l’accès aux soins pour tous, venez rencontrer nos élus mutualistes lors de nos assemblées générales consultatives organisées sur nos territoires. Objectif : vous informer, échanger sur votre garantie mutualiste, sa prise en charge et sa tarification mais aussi vous écouter et recueillir vos avis !
Publié le 29 octobre 2019

Ainsi, parmi les mesures, qui vont changer dans votre couverture mutualiste : le Reste à Charge Zéro appelé à tort “100% santé“. Une réforme incomplète qui ne concerne ni l’ensemble des Français, ni l’ensemble des soins et qui est principalement financée par… les mutualistes !

Dans le même temps, les taxes continuent de peser lourdement sur vos cotisations mutualistes qui sont aujourd’hui davantage taxés que les hamburgers d’un fast-food ! Savez-vous que sur 100 euros de cotisation, 14 euros sont des taxes prélevées par l’Etat directement sur votre santé !

Dans ce cadre déjà dégradé, le sous-financement de l’hôpital public, les déremboursements de soins et les difficultés d’accès sur le territoire “grignotent” la solidarité nationale avec une conséquence inévitable : les besoins de santé ne sont pas suffisamment pris en compte et nous devons payer toujours plus pour nous soigner !

 
Alors, parce que nous sommes des acteurs de l’économie sociale et solidaire, avec un modèle non lucratif et démocratique, nous souhaitons :
- vous faire part des évolutions concrètes de votre garantie mutualiste, dans sa prise en charge et sa tarification et vous montrer les conséquences concrètes des politiques publiques ;
- partager les solutions que notre mutuelle peut vous offrir comme l’accès à nos réseaux de soins mutualistes ;
- écouter vos idées et vos propositions pour construire ensemble les réponses solidaires de demain.

C’est pour cette raison que nous vous invitons à nos assemblées générales consultatives des adhérents organisées dans nos différents territoires.

Chacune de ces assemblées sera suivie d'un cocktail convivial pour prolonger nos échanges !

 

Venez nombreux exprimer votre opinion !

Inscrivez-vous dans la localité de votre choix

(voir ci-dessous)

En région Sud

MARSEILLE (13)

 Jeudi 28 novembre à 18h00

 Théâtre Toursky 

 16 promenade Léo Ferré 

 13003 Marseille 

Inscrivez-vous en cliquant ici ou en agence.

En région Occitanie

CAHORS - ADHERENTS FENARAC (46)

 Mardi 26 novembre 2019 à 14h30 

  Chambre des Métiers et de l'Artisanat du Lot 

 335 rue Saint Ambroise 

 46000 Cahors 

Inscrivez-vous en cliquant ici ou en agence

 

CAHORS (46)

 Mardi 26 novembre 2019 à 17h30 

 Chambre des Métiers et de l'Artisanat du Lot 

 335 rue Saint Ambroise 

 46000 Cahors 

Inscrivez-vous en cliquant ici ou en agence

 

En région Ile-de-France

MONTREUIL (93)

 Mardi 3 décembre à 17h00 

 La Marbrerie 

 21 rue Alexis Lepere 

 93100 Montreuil 

Inscrivez-vous en cliquant ici ou en agence.

 

En région Haute-Savoie

PASSY (74)

 Mercredi 11 décembre à 17h30 

 Salle de l'USMB Football

 Marlioz - 330, avenue du stade 

 74190 Passy 

Inscrivez-vous en cliquant ici ou en agence.

 

 

Noter l'article

(1 vote(s))

Commentaires

#02/ Lucie 6-11-2019
Bonjour Carolus,
Je vous remercie pour votre commentaire. Vous avez bien raison et nous sommes également contre ces 2 dispositifs : la participation forfaitaire (1€ sur certains actes) et la franchise médicale qui s’applique sur les boîtes de médicaments, les actes paramédicaux et les transports (plafonnée à 50 euros par an, au total).
Nous y sommes opposés car ils génèrent des inégalités. En effet, ces 2 dispositifs font reposer une partie du financement de la Sécurité Sociale non plus sur la solidarité nationale mais directement sur les malades ce qui génère une sorte de double peine : « plus, on est malade, plus on paie ».
Au sein de notre mutuelle et de notre fédération, Les Mutuelles de France, nous militons au contraire pour construire la Sécurité sociale du 21ème siècle, dotée de ressources supplémentaires en faisant participer toutes les richesses produites par les entreprises. C’est la condition pour garantir des tarifs opposables publics sur tous les soins et arrêter le transfert du poids financier de la santé vers les ménages.
Pour en savoir plus sur nos luttes, je vous invite à consulter le site des Mutuelles de France : www.mutuelles-de-france.fr/
Merci encore !

Lucie
Community manager
#01/ carolus 30-10-2019
Puisque nos gouvernants tiennent à faire des réformes, pourquoi ne pas abandonner les retenues faites sur les consultations de 1€ pour un généraliste mais 4€ pour le cardiologue et autant pour les analyses biologiques et également les retenues faites sur les médicaments ...
On ne sait pas où va cet argent ponctionné grâce à Mr Douste-Blazy Ministre de la Santé et depuis tous les Ministres de la Santé qui se sont succédés y sont allés à qui mieux mieux sur les déremboursements

Besoin d’aide ?
Je m'appelle Lucie, je suis ici pour répondre à vos questions.

Me rappeler Questions/Réponses
Besoin d'aide