Accueil > Solimag > Santé et bien-être > A la rentrée, on s’occupe de sa santé
Infos santé

A la rentrée, on s’occupe de sa santé

Infos santé
Le nombre de renoncements aux soins a explosé pendant le confinement… A la rentrée, on retourne voir le médecin pour un bilan complet.
Publié le 14 septembre 2020

Avec la crise du coronavirus, de nombreux patients ont renoncé à se soigner. Les généralistes ont enregistré une baisse de fréquentation de leur cabinet de 40 % et les spécialistes de 50 %, d’après les chiffres de l’Assurance Maladie.

Du côté des malades, 41 % estiment que leur parcours de soins a été modifié du fait de la pandémie, dont 28 % pensent que l’impact a été négatif.

Reprendre le chemin des cabinets médicaux

A la rentrée, les patients doivent reprendre contact avec leurs médecins, généraliste et spécialistes, le plus vite possible, car dans certains cas – en ophtalmologie, par exemple –, les délais de rendez-vous sont très longs. Ce qui peut être problématique pour des maladies comme le glaucome et la Dmla qui ne seraient pas traitées à temps.

D’autre part, les maladies cardiaques et neurovasculaires continuent à tuer. Il y a chaque mois 12 000 accidents vasculaires cérébraux, rappelle le Pr Ariel Cohen, Président de la Société française de cardiologie. « Le suivi et les bilans sont primordiaux », explique-t-il.

Même son de cloche du côté des dentistes qui demandent à leurs patients de ne pas oublier de faire un bilan dentaire, à la rentrée.

Les soins comme la kinésithérapie ou l’orthophonie, pour les personnes âgées et handicapées doivent reprendre, car leur report a entraîné une perte de chances et d’autonomie pour les personnes concernées.

Pour les maladies chroniques, quand le diagnostic clinique le permet, la téléconsultation est un bon moyen d’avoir un suivi avec son médecin.

Enfin, n’oublions pas les enfants, dans le cadre d’un suivi d’orthophonie, avec les risques que l’on connaît de perte de chance et de décrochage scolaire.

 

Faire le point sur la vaccination

La Haute Autorité de santé recommande aux patients fragiles et aux parents de nourrissons de faire le point sur leurs vaccinations, de toute urgence. Il en est de même pour le dépistage des cancers.

Pour rappel :

– l’allongement du délai entre deux injections ne nuit pas à la qualité de la réponse immunitaire ;

– il n’est pas nécessaire de reprendre dès le début un schéma vaccinal interrompu ;

– toutes les doses déjà administrées doivent être prises en compte et ainsi seules les doses manquantes et le premier rappel doivent être administrés ;

– l’utilisation de vaccins combinés est à privilégier et il est possible de réaliser jusqu’à quatre vaccinations en une seule injection.

Pour plus d’informations, retrouvez les adresses des centres de santé, centres dentaires, centres audition et optiques à l’adresse : http://www.oxance.fr

Noter l'article

(0 vote(s))

Commentaires

Besoin d’aide ?
Je m'appelle Lucie, je suis ici pour répondre à vos questions.

Me rappeler Questions/Réponses
Besoin d'aide