Accueil > Solimag > Santé et bien-être > Le « reste à charge 0 »... Comment ça marche ?
À la une

Le « reste à charge 0 »... Comment ça marche ?

reste à charge zéro 100% santé
À la une
Le "reste à charge 0" : nous vous présentons ce dispositif de manière pratique dans trois vidéos.
Publié le 4 septembre 2019

Il y a bien longtemps que la Sécurité sociale n’avait pas augmenté la prise en charge de certains soins. C’est ce qu’elle s’apprête à faire aujourd'hui avec le dispositif de « reste à charge 0 ». Un bon point, même si une fois de plus ce sont encore les mutuelles, donc in fine les mutualistes, qui financeront une partie du dispositif.  

Seulement, ce n’est pas parce que quelques communicants ont baptisé ce dispositif « 100 % santé » qu’il concernera l’ensemble des Français, ni l’ensemble des soins. Loin s’en faut !

Les près de 4 millions de Français qui n’ont pas de complémentaire santé n’auront pas accès au reste à charge 0. Un risque existe aussi pour les garanties « 100 % Sécu », les moins chères, proposées par les complémentaires et qui ne couvrent pas l’optique, les prothèses dentaires ou auditives. Autant dire que les plus démunis seront les oubliés de la réforme.

On peut aussi difficilement parler de « 100 % santé », tant les actes sont limités. On parle d’optique (hors lumière bleue), d’audition, de dentaire (hors parodontie et implantologie). Quid des autres soins ?

Nous vous présentons ce dispositif de manière pratique dans trois vidéos.

 

 Reste à charge 0 en dentaire 

 

 Reste à charge 0 en audition 

 Reste à charge 0 en optique 

 

Noter l'article

(5 vote(s))

Commentaires

Besoin d’aide ?
Je m'appelle Lucie, je suis ici pour répondre à vos questions.

Me rappeler Questions/Réponses
Besoin d'aide