Accueil > Solimag > Santé et bien-être > Des petits déjeuners gratuits à l’école
Prévention et bien être

Des petits déjeuners gratuits à l’école

petit déjeuner école
Prévention et bien être
Les enfants des écoles du réseau d'éducation prioritaire (REP) bénéficient depuis la rentrée de petits déjeuners gratuits à l’école. Objectif : réduire les inégalités dès le plus jeune âge.
Publié le 4 septembre 2019

A partir de cette rentrée scolaire, les enfants des écoles du réseau d'éducation prioritaire (REP), situées dans les quartiers défavorisés, se verront proposer un petit déjeuner gratuit tous les matins. Cette mesure est une des promesses du plan Pauvreté annoncé en septembre 2018. L’Etat va débloquer 6 millions d’euros pour cette mesure, 12 millions l’an prochain. « L’objectif est de permettre aux enfants de ne pas commencer la journée le ventre vide, de rester concentrés pendant toute la matinée et ainsi d’apprendre dans les meilleures conditions », ont expliqué Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education nationale et Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, lors de l’annonce de la mesure en avril 2019.

Petits déjeuners gratuits pour 100 000 enfants

Aujourd’hui, 13 % des enfants scolarisés en réseau d’éducation prioritaire (REP et REP+) arrivent à l’école sans avoir déjeuné. Assurer un repas matinal équilibré, c’est donc participer à la réduction des inégalités, dès le plus jeune âge. A terme, ces petits déjeuners gratuits concerneront 100 000 enfants.

Le gouvernement a insisté sur la nécessité que ces petits déjeuners soient équilibrés et de qualité. Ils seront d’ailleurs accompagnés d’une éducation à l’alimentation et d’une sensibilisation des parents à l’importance de ce repas.

Naissance de la recommandation du petit déjeuner

D’ailleurs, selon une idée très largement répandue, le petit déjeuner serait le repas le plus important de la journée. Cette notion est apparue pour la première fois en 1917 dans un article du journal américain Good Health.

La diététicienne qui signe l'article écrit : « A bien des égards, le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée, car c’est le repas qui nous fait commencer la journée. Il ne devrait pas être consommé précipitamment, et toute la famille devrait y participer. Et surtout, il doit être composé d’aliments faciles à digérer, et équilibré de telle façon que les différents éléments qui le composent sont en bonnes proportions. » Ce rituel du petit déjeuner et sa composition sont nouveaux et émergent avec la tendance à l’exode rural pour occuper des emplois sédentaires. Avant ce petit déjeuner occidental que nous connaissons, les paysans mangeaient plutôt les restes de la veille, des aliments plus riches donc que les préconisations de la diététicienne rédactrice du Good Health, une proche d’un autre diététicien, également rédacteur en chef du mensuel, le Dr John Harvey Kellogg. Ce dernier est l’inventeur des céréales du même nom, que son frère décide de commercialiser en 1907.

De là à parler de lobby entre cette recommandation du petit déjeuner et l’entreprise agro-alimentaire, il n’y a qu’un pas.

Aujourd’hui, bon nombre des études sur les bienfaits du petit déjeuner sur la santé sont sponsorisées par Kellogg's ou d’autres compagnies de céréales. Par ailleurs, aucune étude sérieuse n’a prouvé jusqu’alors de lien de causalité avéré entre la prise de repas matinal et une bonne santé.

Repas équilibré

Reste que le repas du matin permet de rompre un jeûne d’une dizaine d’heures. Et qu’il est difficile de bien se concentrer et d'apprendre avec une sensation de faim et un manque de glucides. Ainsi les nutritionnistes recommandent trois repas par jour et une répartition équilibrée de la ration calorique sur la journée, sans que l’essentiel soit concentré sur le petit déjeuner et le dîner. Surtout, ils insistent sur l’importance de repas équilibrés. Pour le repas du matin, les bases sont du pain complet ou des céréales, en favorisant les moins sucrées (des flocons d'avoine de préférence), accompagnées d’un produit laitier (lait, yaourt ou fromage blanc), un œuf à la coque ou des œufs brouillés (blanc d’œuf seulement), un fruit frais pour la vitamine C. Et une boisson chaude, café, thé, eau ou un chocolat. Pas de céréales industrielles au chocolat ou au miel, bourrées de sucres donc.

 

Noter l'article

(0 vote(s))

Commentaires

Besoin d’aide ?
Je m'appelle Lucie, je suis ici pour répondre à vos questions.

Me rappeler Questions/Réponses
Besoin d'aide