Accueil > Solimag > Quizz > L’ostéopathie : quand, pourquoi et comment ?
Infos santé

L’ostéopathie : quand, pourquoi et comment ?

Infos santé
Souvent décriée, l’ostéopathie est pourtant une pratique de plus en plus reconnue pour soigner les douleurs ostéo-articulaires et remboursée par de très nombreuses mutuelles (dont Solimut Mutuelle de France). Vérifiez vos connaissances sur le sujet : quelles pathologies soigner par l’ostéopathie, comment choisir son ostéopathe, quels bénéfices en attendre ?… A vous de jouer.
Publié le 17 mars 2017

VRAI OU FAUX ?

1/5 : Avant d’aller chez l’ostéopathe, j’attends d’avoir vraiment mal au dos et d’avoir essayé tous les traitements possibles

Bonne réponse : Faux

L’ostéopathie s’intéresse aux articulations qui relient les os entre eux et qui permettent à chacun de faire des mouvements, de porter des charges, de marcher... Tout mouvement dysfonctionnel génère une restriction de mobilité mais aussi des douleurs.

Le but de l’ostéopathie est de rééquilibrer le système ostéo-articulaire dans son ensemble et par conséquent de supprimer toute lésion ostéo-articulaire qui génère une restriction de mobilité. Les causes d’une lésion sont multiples : un effort violent comme un excès de jardinage lors du retour du Printemps, un claquage musculaire, une posture inadaptée fréquente, un nerf bloqué, une valise trop lourde… En définitive, mieux vaut aller chez son ostéopathe lors de l’apparition des premiers symptômes (douleurs récurrentes au dos, au genou, à l’épaule…) que d’attendre le blocage (sciatalgie…).

En savoir plus avec L’Union Fédérale des Ostéopathes de France

2/5 : Le choix de l’ostéopathe est primordial

Bonne réponse : Vrai

Tout comme l’est celui de son médecin ! Pour bien choisir son ostéopathe, plusieurs critères sont essentiels : - Qu’il possède une bonne connaissance de ses limites ! L’ostéopathe ne soigne pas de maladies graves comme le cancer ou la sclérose en plaques. En revanche, il peut soulager certaines douleurs liées aux troubles provoqués par la maladie. - Qu’il possède de bonnes connaissances anatomiques et sache lire une radiographie. D’ailleurs n’hésitez pas à les apporter surtout après un traumatisme ou une intervention chirurgicale. - Qu’il fasse montre d’une pratique globale autant dans son diagnostic (questionnaire détaillé sur la personne, le pourquoi de sa visite, ses antécédents, son hygiène de vie, etc.) que lors de son intervention. Par ailleurs, une consultation ostéopathique dure entre 30 et 45 minutes. Les effets bénéfiques doivent se faire sentir dans les 3 premières semaines qui suivent la première consultation. Hormis certains cas spéciaux (rééducation après une fracture, suivi de sportifs de haut niveau, douleurs aiguës), nul besoin de consulter plus de une à deux fois par an.
3/5 : Un ostéopathe manipule et fait craquer.

Bonne réponse : Faux

Généralement les ajustements réalisés par l’ostéopathe sont faits tout en douceur sans provoquer de douleurs. En revanche, suite à une consultation, des douleurs (migraines, nausées, courbatures, perturbations émotionnelles) peuvent apparaître et disparaître dans les jours suivants.
4/5 : L’ostéopathe traite essentiellement les pathologies ostéo-articulaires

Bonne réponse : Vrai

Plus exactement, l’ostéopathie peut soulager les douleurs liées aux maladies ostéo-articulaires. Pour des maladies chroniques (dégénératives, génétiques ou infectieuses, fractures, arthrose…), l'ostéopathie aura un rôle palliatif et complémentaire.

Par ailleurs, l’ostéopathie est reconnue comme efficace dans de nombreux cas :

- maux de dos, cou, épaules…

- fibromyalgie (douleurs musculaires) ;

- sciatalgie (irritation du nerf sciatique) ;

- douleurs lombaires lors d’une grossesse ;

- troubles musculo-squelettiques ;

- rééducation suite à des fractures.

En savoir plus avec Passeport Santé

5/5 : L’ostéopathie n’est pas conseillée pour les enfants

Bonne réponse : Faux

L’ostéopathie peut être conseillée aux enfants lorsque son système ostéoarticulaire est en jeu (début de scoliose, mise en place d’un appareil dentaire qui peut affecter sa boite crânienne, sport à haute dose). Toute plainte répétée de sa part (maux de tête, vertiges, maux de dos) doit amener à s’interroger. En règle générale, que ce soit pour les enfants, les sportifs ou pour la prévention des troubles musculosquelettiques, l’ostéopathie offre une approche préventive : le système ostéo-articulaire est conçu pour fonctionner dans un certain équilibre. Tout déséquilibre du corps va générer une compensation au départ indolore. Pour exemple, le décalage de l’articulation du genou n’aura pas d’incidences visibles et tangibles tant que le cartilage sera en bon état. Usé, il ne pourra plus jouer son rôle d’amortisseur au niveau de l’articulation osseuse et là commenceront les douleurs dues aux microtraumatismes répétés à longueur de journée.

Commentaires

Besoin d’aide ?
Je m'appelle Lucie, je suis ici pour répondre à vos questions.

Me rappeler Questions/Réponses
Besoin d'aide