Accueil > Solimag > Quizz > Comment avoir de bonnes dents ?
Dents

Comment avoir de bonnes dents ?

Dents
Quand il s’agit des dents, mieux vaut ne pas jouer… à la roulette. Il faut même s’armer “jusqu’aux dents“ et dès son plus jeune âge. Testez (et musclez !) ici vos connaissances avec une partie dédiée aux femmes enceintes qui présentent des risques particuliers.
Publié le 30 janvier 2012

VRAI OU FAUX ?

1/7 : La déminéralisation est un processus naturel contre lequel on ne peut agir

Bonne réponse : Faux

Le fluor agit contre la déminéralisation

Les bactéries de la plaque dentaire se nourrissent de glucides fermentescibles et sécrètent des acides. Ces derniers dissolvent les minéraux comme le calcium et le phosphore de la dent. C’est ce que l’on désigne sous le terme de “déminéralisation“.
Le fluor inhibe la déminéralisation, favorise la reminéralisation et augmente la dureté de l'émail de la dent, le rendant moins soluble en milieu acide. Le fluor peut être apporté par :

  • la pâte de dentifrice, des bains ou gels buccaux au fluor,
  • certaines boissons riches en fluor (thé, eaux minérales)
  • la consommation d’eau fluorée.

Avec un bémol : les valeurs utiles en fluor pour notre corps sont très proches de valeurs toxiques. Tout comme la consommation excessive de fluor fragilise fortement la dent, qui peut prendre une coloration jaunâtre. On parle alors de fluorose avec différents niveaux de gravité. En conclusion, seul le fluor pris avec parcimonie sera un allié pour des dents sans caries !

2/7 : Les caries sont une fatalité

Bonne réponse : Faux

Face aux caries, ayons la dent dure !

La carie dentaire survient lorsque l’équilibre entre le processus de déminéralisation et de reminéralisation de la dent est rompu sur du long terme. Elle provient de l’érosion acide générée par les bactéries de la plaque dentaire.
Les conséquences de la carie dentaire ne sont pas bénignes : elles peuvent nuire à la mastication, à la nutrition, à l’apparence, au bien-être en général. La capacité de mâcher et d’avaler est essentielle pour obtenir les substances nutritives dont nous avons besoin pour demeurer en bonne santé.
Pour éviter les risques de caries, mieux vaut prendre le mors aux dents !
Voici quelques actions recommandées :

  • se brosser régulièrement les dents avec une pâte dentifrice fluorée (au moins deux fois par jour), utiliser un fil dentaire si nécessaire. En savoir plus sur l’hygiène bucco-dentaire.
  • Faire appliquer un vernis fluoré par son dentiste, mesure particulièrement adaptée chez les enfants ayant un risque élevé de carie dentaire.
  • Consulter régulièrement son dentiste et au besoin, effectuer un détartrage.
3/7 : Il est conseillé de se laver les dents immédiatement après le repas

Bonne réponse : Faux

Il faut saliver aussi après le repas !

Le rôle de la salive est primordial. Par exemple, la carie se développe moins souvent dans la partie avant inférieure de la bouche où les dents sont plus exposées au flux de salive.
La salive élimine les débris alimentaires de la bouche, neutralise les acides produits par les bactéries et fournit le calcium et le phosphore nécessaires aux dents et à leur “reminéralisation“. La salive agit aussi comme un réservoir pour le fluor de la pâte dentifrice ou de l'eau fluorée. Il est donc conseillé de se brosser les dents 20 minutes après la fin de son repas et, ainsi, lui laisser le temps d’agir.

4/7 : Les aliments sucrés sont généralement plus générateurs de caries (cariogènes) que les glucides lents

Bonne réponse : Vrai et Faux

Les glucides fermentescibles sont les ennemis N°1 !

Durant des années, les bonbons et autres confiseries ont été accusés d’être grandement responsables des caries. Pourtant, remplacer le sucre par des aliments riches en amidon (féculents,…) ne permet pas non plus d’éviter les caries. Tous les aliments contenant des glucides fermentescibles contribuent à la formation des caries… soit le riz, les pâtes, le pain, les chips, les fruits, les chips, les confiseries, etc. Tous produisent des acides et, pire (selon une étude), la production d’acide par la plaque dentaire après un repas à base de pain ou de chips est plus intense et de plus longue durée qu'après le saccharose (le sucre de bouche).
Seul remède préventif, bien se laver les dents, leurs fosses, petites fentes ou fissures qui recèlent les débris alimentaires et permettent aux bactéries et aux acides de s'infiltrer plus facilement.

5/7 : Grignoter ou boire fréquemment des boissons sucrées entre les repas n’a pas d’incidence sur l’apparition des caries

Bonne réponse : Faux

Grignoter… ça use !

Dès que nous grignotons ou buvons une boisson riche en glucides, les bactéries cariogènes entament leur travail de sape sur les dents et la déminéralisation commence.
Entre les repas, la salive entre en action pour neutraliser les acides et favoriser le processus de reminéralisation. Si l'aliment ou la boisson est pris trop souvent, l'émail de la dent n'a pas le temps de se reminéraliser complètement, ce qui fait le lit de carie. Le grignotage est donc déconseillé. Les experts recommandent en prévention de limiter à 6 fois par jour la consommation d'aliments et de boisson contenant des glucides.

6/7 : Les jeunes enfants ne peuvent pas avoir de caries

Bonne réponse : Faux

La carie affecte aussi les enfants en bas âge !

Les problèmes surgissent surtout lorsque les enfants sont mis au lit avec un biberon de lait ou de jus sucré. Le flux de salive est très réduit pendant le sommeil et les liquides sucrés demeurent longtemps en contact avec les dents. L’environnement est parfait pour le développement de la carie.

7/7 : Manger des chewing-gums sans sucre est bon pour les dents

Bonne réponse : Vrai et Faux

Vrai et… faux. Manger des chewing-gums sans sucre est bon pour les dents… mais avec modération. Optez alors pour le fromage à pâte dure !

Certains chewing-gums sans sucre contiennent des édulcorants intenses comme la saccharine, le cyclamate, l’acésulfame K ou l’aspartame ou des édulcorants caloriques comme l’isomalt, le sorbitol et le xylitol. Ces ingrédients ne peuvent pas être fermentés par les bactéries de la bouche. Si les chewing-gums contenant du xylitol sont efficaces en prévention de la carie chez les enfants et les adolescents, le niveau de preuve demeure faible (Etude HAS). En revanche, leur mastication stimule le flux salivaire, qui contribue à la prévention des caries.
Enfin, de tels chewing-gums sont parfois enrichis en minéraux comme le calcium, le phosphore et le fluor pour augmenter le processus de réparation. Ces aliments doivent cependant répondre à des critères spécifiques pour mentionner l’allégation “Bon pour les dents“.
Alternative intéressante : terminer un repas par un morceau de fromage à pâte dure aide à neutraliser les acides produits lors d’un repas riche en glucides. Ce type de fromage augmente le flux de salive, il contient aussi du calcium, du phosphore et de la caséine, une protéine qui prévient la déminéralisation.

L’impact de la grossesse sur les différentes maladies bucco-dentaires

© Alena Ozerova l Fotolia.comDepuis une dizaine d’années des études internationales ont démontré qu’il existait une corrélation entre une mauvaise santé bucco-dentaire et les complications obstétricales. La Haute Autorité de Santéa fait réaliser un rapport sur ce sujet. Dans ses conclusions, elle recommande que soit effectué un examen bucco-dentaire systématique dès le début de grossesse avec un contrôle dans les six mois qui suivent, en fonction de l’état bucco-dentaire de la femme enceinte. En effet, “l’explosion hormonale“ liée à la grossesse, la puberté ou le cycle menstruel exacerbe les réactions de la gencive et des tissus. Elle ne provoque pas une gingivite mais renforce l’inflammation déjà présente (gingivite gravidique). Sans traitement, les petits abcès entre les dents nommés “épulis“ peuvent s’envenimer. Et même si ces symptômes disparaissent généralement après la grossesse, ils comportent des risques pour l’enfant et une fragilisation de la santé bucco-dentale de la mère.

Quels risques court la femme enceinte ?

  • Les modifications hormonales provoquent une hypervascularisation, une tendance œdémateuse et un état congestif des gencives. D’où le risque de parodontopathies gravidiques.
  • La chute du pH buccal provoqué par l’état gravidique favorise l’acidification buccale et par conséquent, l’érosion de l’émail, les candidoses et l’apparition de caries.
  • La modification de la flore buccale au cours de la grossesse et l’élévation systématique de l’estradiol et de la progestérone font proliférer une bactérie sous-gingivale, responsable de la plupart des gingivites.

Quels sont les impacts de la grossesse sur les dents ?

  • Une érosion renforcée par les vomissements et les reflux gastro-œsophagiens. Il est bon de conseiller à la femme d’éviter tout brossage de dents après un vomissement. Un simple rinçage de la bouche avec de l’eau suffit.
  • Des risques de caries multipliés par une alimentation fragmentée, la consommation de boissons et d’aliments sucrés pour pallier l’inconfort des nausées.
  • La gingivite due à l’élévation des taux hormonaux et la modification du régime alimentaire.
  • La parodontite gravidique (liée à la grossesse) qui se manifeste par des lésions inflammatoires pouvant entraîner la destruction des tissus de soutien de la dent.
  • L’épulis gravidique : c’est une tumeur gingivale nodulaire bénigne qui apparaît à partir du troisième mois de grossesse. Elle est due à des facteurs d’irritation comme le tartre, la plaque dentaire ou une restauration dentaire défectueuse. Pour la traiter, on pratique un détartrage et un polissage des surfaces dentaires.

Quels sont les soins conseillés ?

  • 1er  trimestre de grossesse : consultation de dépistage et de prévention des risques.
  • Du 4e au 7e mois : c’est la période la plus adaptée pour d’éventuels soins. En revanche, les traitements complexes tels que chirurgie et poses de prothèses seront reportés après la naissance.
  • Le 8e  et le 9e  mois : essentiellement une période de contrôle de l’état bucco-dentaire.

En savoir plus

Commentaires

Besoin d’aide ?
Je m'appelle Lucie, je suis ici pour répondre à vos questions.

Me rappeler Questions/Réponses
Besoin d'aide