6 avril 2016

Aller chez son podologue : une démarche avisée !

Temps de lecture 4 minutes

Aller chez son podologue, une démarche avisée

Si pour les diabétiques, il est essentiel de prendre soin de ses pieds, le conseil vaut pour tous. Car nos chaussures ne nous font pas que du bien ! Alors dans quels cas faut-il aller chez un pédicure-podologue ? Quels soins pourra-t-il vous apporter ? Patrice P., podologue répond à toutes ces questions.

Quand et pourquoi aller voir un podologue ?

Patrice P. : Aller voir un podologue, c’est un peu comme aller faire une visite de surveillance/prévoyance chez le dentiste. Une fois par an, c’est bien suffisant… mais peut être très utile. Un problème au pied peut révéler un problème d’appui et expliquer un mal de genou ou de hanche, des difficultés à la marche ou des douleurs dorsales. Les soins prodigués comprennent la coupe des ongles, le traitement des cors, des cals, des ongles incarnés ou épaissis et l’aiguillage, si besoin, sur d’autres professionnels de santé. En effet, le podologue est un auxiliaire de santé et ne peut prescrire de radiographie des pieds et du rachis qui peuvent apporter des informations complémentaires.

Est-ce important de réaliser l’examen des pieds de son enfant ?

Patrice P. : Le dépistage est important car toute difficulté d’appui peut avoir des répercussions sur le développement de la colonne vertébrale de l’enfant. A partir de quatre ans, il est possible de détecter et de corriger certains signes qui peuvent par la suite générer des problèmes (pieds plats, genoux qui se touchent en courant, chute fréquente, usure immodérée des semelles…). La mise en place d’une orthèse plantaire chez l’enfant est normalement temporaire (6 mois), le temps d’examiner comment la nature réagit chez lui, personnellement. Et dans ce cas, il s’agit d’éviter absolument les baskets ou chaussures qui ne tiennent pas les pieds et font que l’orthèse n’a aucun effet puisqu’elle est “ballotée” au gré de la marche. En revanche, des chaussures synthétiques ou trop fermées, provoquant une transpiration excessive peuvent aussi être source de mycoses.
Quels signes nécessitent la visite chez un podologue ?

Patrice P. : Dès l’apparition d’une couche cornée qui dénote un frottement ou un appui anormal. Dans le cas d’un cor avec racine, seul le podologue peut vous l’ôter totalement, les coricides étant inactifs dans ce cas précis.

Très souvent, les chaussures sont les grands ennemis des pieds qui se souviennent parfaitement, 20 ou 30 ans plus tard, de toutes les constrictions que vous leur avez fait subir dans les escarpins ou autres chaussures vernis ! Marcher pieds nus, au contraire, épargne vos pieds et vous évite d’avoir des cors !

Par ailleurs, certaines activités sportives (danse, ski…) exigent beaucoup des pieds et demandent une hygiène quotidienne pour les garder en forme et éviter les mycoses dues à une transpiration excessive.
Pour un diabétique, pourquoi est-il nécessaire d’aller chez un podologue régulièrement ?

Patrice P. : Le diabète a des conséquences dramatiques sur les yeux mais aussi sur les pieds, peu irrigués car loin du cœur. Lorsque vous êtes diabétique, vous pouvez perdre votre sensibilité nerveuse au bout de vos pieds, ce qui augmente le risque de vous blesser sans même le sentir.

La visite chez un podologue est prise en charge pour le diabète de type 2 à partir du grade 2 et 3 (ce qui vous donne droit à respectivement 4 ou 6 soins par an). En cas de diabète en phase débutante (grade 0 ou 1), il est possible d’avoir une prise en charge d’une visite annuelle chez un podologue via l’adhésion à une association spécialisée sur le sujet. Cette visite reste importante en termes de prévoyance et de confort : bien se couper les ongles reste primordial pour éviter toute blessure ou infection. Reste que l’efficacité de nos actions dépendent d’un taux de glycémie équilibré.

10 recommandations pour les pieds des diabétiques

1/Ne pas marcher pieds nus pour éviter de se blesser avec parfois des incidences graves (un hématome au pied d’un diabétique n’est pas anodin)

2/Se laver les pieds chaque matin à l’eau tiède. Eviter de trop les laisser tremper pour ne pas trop ramollir l’épiderme.

3/Les sécher avec beaucoup de soins, passer la serviette entre chaque orteil et profiter de ce soin pour les examiner attentivement. Toute rougeur, tout cal, est à prendre au sérieux.

4/Passer une crème hydratante si l’épiderme est trop sec.

5/Coupez vos ongles au carré en arrondissant l’angle avec une lime en carton (jetable, ce qui évite les risques d’infections). Evitez de laisser un “éperon” qui pourrait vous entailler l’orteil ou faire un ongle incarné.

6/Délaissez les coricides qui peuvent vous brûler la peau aux endroits non indiqués.

7/Préférez les chaussettes en fil d’Ecosse ou de coton qui créent moins d’échauffement.

8/Lorsque vous enfilez vos chaussures, vérifiez auparavant qu’elles ne contiennent rien à l’intérieur. Tout objet, caillou peut vous blesser sans que vous le sentiez.

9/Plus généralement, achetez vos chaussures en fin de journée, lorsque vos pieds sont légèrement gonflés, fatigués.

10/Pratiquez une activité physique (marche) qui maintienne vos pieds en forme.

Rappel : plus le taux de glycémie est équilibré, plus ces actions sont efficaces.

En savoir plus

En savoir plus avec l’Union Française pour la Santé du Pied : Les conseils du Podologue
Le journée nationale de prévention de la santé du pied 
Santé des pieds et transpiration 
Diabète de type 2 : règles de prise en charge et de suivi
Le site de l’association nationale de coordination des réseaux diabète

Nos dernières actualités

Solimut actu

Mondial La Marseillaise à pétanque et Solimut : un partenariat historique

20 Juin 2024

Temps de lecture 3 minutes

Santé et bien-être

Sport et handicap : un défi à relever

18 Juin 2024

Temps de lecture 7 minutes

Prévoyance

Prévoyance hospitalisation : pourquoi souscrire un contrat de prévoyance et quelles garanties choisir ?

13 Juin 2024

Temps de lecture 5 minutes

Prévention

Période estivale : attention aux noyades !

11 Juin 2024

Temps de lecture 3 minutes

icone coeur solimut

Restez informé.e de notre actualité !

Les données à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Solimut Mutuelle de France, conformément à la loi n°78-17 Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, et au règlement européen 2016/679 du 27 avril 2016.
Pour la réalisation de ce traitement, la Mutuelle pourra faire appel à un sous-traitant, lié par contrat, qui présentera les garanties suffisantes afin de répondre aux exigences de sécurité et de confidentialité des données,
ainsi qu'au respect des instructions de traitement définies par la mutuelle.
L’intégralité de la politique de protection des données personnelles mise en place par la Mutuelle peut être consultée à cette adresse. 

Une retraité parraine un proche
Heureuse de sa mutuelle
Adhérent mutuelle Solimut
Un senior ravi de sa mutuelle association
Une etudiante et sa mutuelle

N'attendez plus, rejoignez SOLIMUT MUTUELLE DE FRANCE !

La garantie de l’accès aux soins sans sélection, sans discrimination, sans exclusion quels que soient l'âge, l'état de santé ou le niveau de revenu.

logo coeur solimut 2

Si vous préférez nous joindre,

vous pouvez nous appeler au 0800 13 2000 (de 9h30 à 17h30 du lundi au vendredi)

* Nous vous rappelons que nos appels s’effectuent dans le respect de la loi n° 2021-402 du 8 avril 2021 et du décret n° 2022-34 du 17 janvier 2022 relatifs au démarchage téléphonique et nous vous informons qu’à défaut de consentement explicite de votre part, la Mutuelle ne sera pas en mesure de vous recontacter.

Les données à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Solimut Mutuelle de France, conformément à la loi n°78-17 Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, et au règlement européen 2016/679 du 27 avril 2016.
Pour la réalisation de ce traitement, la Mutuelle pourra faire appel à un sous-traitant, lié par contrat, qui présentera les garanties suffisantes afin de répondre aux exigences de sécurité et de confidentialité des données,
ainsi qu'au respect des instructions de traitement définies par la mutuelle.
L’intégralité de la politique de protection des données personnelles mise en place par la Mutuelle peut être consultée à cette adresse. 

Les données à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Solimut Mutuelle de France, conformément à la loi n°78-17 Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, et au règlement européen 2016/679 du 27 avril 2016.
Pour la réalisation de ce traitement, la Mutuelle pourra faire appel à un sous-traitant, lié par contrat, qui présentera les garanties suffisantes afin de répondre aux exigences de sécurité et de confidentialité des données,
ainsi qu'au respect des instructions de traitement définies par la mutuelle.
L’intégralité de la politique de protection des données personnelles mise en place par la Mutuelle peut être consultée à cette adresse.